Ballon thermodynamique

Le ballon thermodynamique utilise l’air, une source d’énergie inépuisable, pour produire de l’eau chaude dans un logement. Il s’agit d’un système de production d’eau chaude économique, rentable et performant. Les ballons d’eau chaude permettent de réaliser des économies pouvant atteindre jusqu’à 70 % sur votre facture. Très rentable, le prix d’un chauffe eau est amorti en seulement quelques années. C’est également un système performant avec un temps de chauffe très court. De plus, installer un chauffe-eau thermodynamique dans un logement répond aux différents normes de construction actuels. Hésitez-vous encore entre un ballon thermodynamique et un ballon électrique ? Voici les informations qui vont vous aider à opter pour la solution la plus économique pour répondre à vos besoins en eau chaude.

Fonctionnement d’un ballon thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est composé de deux éléments : une pompe à chaleur air eau et un ballon thermodynamique appelé aussi cumulus thermodynamique. La pompe à chaleur aérothermique est chargée de récupérer les calories contenues dans l’air ambiant ou l’air extérieur qui vont être utilisées pour chauffer l’eau. C’est le fluide caloporteur qui transporte la chaleur de la pompe à chaleur vers le ballon d’eau. Celui-ci passe dans un compresseur pour gagner une haute température et une pression élevée. L’action du condenseur lui permet ensuite de libérer les calories, les transférer vers l’eau du ballon et retrouver son état liquide initial.

Le ballon d’eau chaude avec PAC intégré fonctionne aussi bien en été qu’en hiver puisqu’il puise l’air d’une pièce non chauffée. Si la pompe à chaleur est séparée dans une unité extérieure, elle peut connaître une baisse de régime en grand froid. Dans tous les cas, il est nécessaire de prévoir un appoint électrique pour produire de l’eau chaude à la demande.

Avantages d’un ballon thermodynamique

Les ballons thermodynamiques permettent de réaliser des économies allant jusqu’à 70 % sur votre facture d’eau chaude. Comparée à la production d’ECS intégrée à une chaudière, on remarque une baisse de consommation électrique de l’ordre de 50 %. Par rapport au chauffe-eau électrique ou chauffe-eau gaz, l’économie d’énergie peut atteindre 70 %. Autrement dit, le ballon thermodynamique consomme 3 ou 4 fois moins d’énergie qu’un ballon électrique. L’énergie électrique est seulement nécessaire pour faire tourner le compresseur car la chaleur est fournie par aérothermie. Par ailleurs, un ballon aérothermique permet de restituer de l’énergie avec un coefficient de performance autour de 2,5. Contrairement, un cumulus électrique dispose d’un COP de 1.

Même si le chauffe-eau thermodynamique est plus cher que le chauffe-eau électrique, son avantage réside dans la rapidité du retour sur investissement. De plus, il est possible de bénéficier des aides financières de l’Anah, d’un crédit d’impôt et d’une prime énergie lors de l’acquisition. Le propriétaire peut également recourir à un écoprêt à taux zéro.

Installation d’un ballon thermodynamique

Le ballon d’eau chaude thermodynamique doit être installé dans un local non chauffé de dimensionnement minimum de 10 m2 et disposant d’une bonne ventilation. L’idéal est de placer le ballon ECS (eau chaude sanitaire) à proximité du lave-linge, du frigidaire ou du congélateur. En effet, ces appareils libèrent une grande quantité de calories suffisantes pour le fonctionnement d’un chauffe eau. Si le PAC n’est pas intégré dans le ballon de stockage, ils peuvent être relié par une gaine ou raccordés par un système VMC.

Il est déconseillé d’installer un ballon d’eau chaude dans une pièce chauffée et surtout une pièce de vie. Cela risque d’entraîner une surconsommation de chauffage car le cycle thermodynamique va rejeter l’air froid à 10 °C ou moins.

Par ailleurs, le niveau sonore d’un chauffe-eau thermodynamique est assez élevé. Il faut le mettre dans une pièce isolée ou un dans un endroit qui limiterait l’effet du bruit.