Pompes à chaleur Air Eau

La pompe à chaleur air eau utilise l’énergie gratuite de l’air pour diffuser la chaleur au sein du logement et produire de l’eau chaude sanitaire. Avec un coefficient de performance de 3, elle restitue de l’énergie calorifique plus qu’elle n’en consomme. Ce qui fait de la PAC un mode de chauffage idéal pour la rénovation énergétique. Elle permet également de faire des économies sur votre facture d’électricité mensuelle et de bénéficier de subventions lors de l’achat.

Fonctionnement des pompes à chaleur Air Eau

Le fonctionnement de la pompe à chaleur repose sur un circuit thermodynamique basé sur le fluide frigorigène. Sous l’action des calories contenues dans l’air extérieur et de l’évaporateur, ce fluide caloporteur dernier se transforme à l’état gazeux. Ensuite, grâce au compresseur, il devient un vapeur gazeux de haute température et de haute pression. En passant dans le condenseur, le réfrigérant libère la chaleur pour le transférer au circuit de chauffage central. Le détenteur lui permet de baisser la pression et de retrouver son état liquide et le cycle recommence.

La pompe à chaleur peut fonctionner même à des températures extérieures de -10°C ou -15°C. Cependant dans ces conditions, sa puissance calorifique ne permet pas de remplir les besoins calorifiques nécessaires pour diffuser la chaleur. Ainsi, pour conserver le confort thermique en grand froid, il faut s’équiper d’un chauffage d’appoint comme un radiateur électrique par exemple.

Les avantages des pompes à chaleur Air Eau

La PAC air eau dispose d’un COP de 3. Autrement dit, pour 1 Kwh d’énergie électrique consommée, elle permet de restituer 3 Kwh d’énergie thermique. Elle permet ainsi de diviser par trois votre facture de chauffage et réduire votre facture énergétique.

L’investissement pour une PAC est assez élevé mais plusieurs aides financières sont disponibles pour réduire les dépenses. Acheter une pompe à chaleur air eau permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % et d’une TVA à 5,5 %. La condition est d’installer une pompe à chaleur dans son domicile principal en faisant appel à un professionnel RGE. Il s’agit d’effectuer dans sa maison des travaux en économie d’énergie. Le propriétaire peut également obtenir une prime énergie et une subvention de l’Anah. De plus, il peut avoir le droit à une prime conversion chaudière en remplaçant une chaudière gaz, fioul ou charbon par une PAC.

Les pompes à chaleur air eau sont des solutions de chauffage qui permettent de réaliser des économies d’énergie. Même si la PAC ne fonctionne pas à l’énergie renouvelable, elle représente déjà des avantages écologiques. Si on utilise un panneau solaire photovoltaïque ou une éolienne pour remplacer la consommation électrique, on peut avoir une maison à énergie positive.

Pompes à chaleur Air Eau : installation

La pompe à chaleur air eau est constituée d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. Le groupe extérieur récoltant les calories de l’air extérieur est à installer dans un endroit aéré : une cour ou un jardin. Toutefois, avec un niveau sonore assez élevé, il est conseillé de le situer loin de l’espace des voisins et d’éviter les endroits amplifiant le bruit.

L’unité intérieure produit l’eau de chauffage. Elle est reliée au système de chauffage central.  La PAC eau existe en deux versions : à haute température et à basse température. La pompe à chaleur basse température (> 50°C) est compatible avec des émetteurs de chaleur  tels que les radiateurs basse température ou les planchers chauffants. À haute température, elle peut aller avec un radiateur à eau classique ou une console de chauffage. Actuellement, la pompe à chaleur réversible est également disponible sur le marché.

En alimentant un ballon d’eau chaude sanitaire, la PAC assure également la production d’eau chaude. L’idéal est de placer les unités intérieures à proximité d’une ouverture.