Pompe à chaleur

La pompe à chaleur est le meilleur dispositif de chauffage pour remplacer la chaudière fioul. Elle présente de nombreux avantages économiques et écologiques grâce à son coefficient de performance élevé.  Les solutions de chauffage sont variées : pompe à chaleur air-air, pompe à chaleur air-eau, pompe à chaleur géothermique, pompe à chaleur Mitsubishi, Hitachi, Daikin… Les choix sont nombreux sur le marché.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Le principe de fonctionnement d’une PAC est de puiser de la chaleur depuis l’extérieur et de la déverser à l’intérieur. Le fluide frigorigène constitue l’élément vital d’une PAC : il s’évapore à haute température et se condense et à basse température.

Selon le type d’installation choisie, l’unité extérieure capte la chaleur contenue dans l’air, le sol,  l’eau ou d’autres éléments présents dans la nature. Au début du circuit de chauffage, le fluide frigorifique absorbe les calories présentes dans les sources. Sous l’action de l’évaporateur, le réfrigérant se transforme à l’état gazeux. Ensuite, le compresseur rajoute de la pression pour augmenter fortement la chaleur haute température. À haute pression et à haute température, la vapeur transfère la chaleur à l’unité intérieure : un radiateur, un plancher chauffant ou encore un ventilo-convecteur. Le fluide caloporteur redevient à l’état liquide grâce au détendeur et le cycle thermodynamique recommence.

Les différents types de pompe à chaleur

La pompe à chaleur air-air

La PAC air-air permet d’extraire la chaleur de l’air extérieur pour chauffer l’air intérieur. Elle comprend une unité extérieure et une ou plusieurs unités intérieures reliées par des tuyaux frigorifiques. Pour fonctionner, elle ne nécessite pas de circuit de chauffage central. Toutefois, pour un confort optimal, un chauffage d’appoint est nécessaire, par exemple un radiateur électrique.

La pompe à chaleur air-eau

La PAC air-eau est composée d’une unité extérieure qui capte les calories présentes dans l’air extérieur et d’un module hydraulique.  Elle est reliée au système de chauffage central pour diffuser la chaleur. Elle peut également produire de l’eau chaude pour votre logement par l’intermédiaire d’un ballon d’eau chaude.

La pompe à chaleur réversible

Appelée aussi climatiseur réversible, c’est un système 2 en 1 qui permet à la fois le réchauffement et le rafraîchissement de l’air ambiant. En hiver, il applique le circuit frigorifique depuis l’extérieur. En été, faisant office de clim, il capte la chaleur de l’air intérieur pour baisser la température ambiante.

La pompe à chaleur géothermique

On l’appelle également pompe à chaleur sol puisqu’elle puise l’énergie du sol. Il existe trois modèles selon le type de captage :

  • Le captage horizontal, utilisant des capteurs horizontaux sur une faible profondeur et une grande surface
  • Le captage vertical, utilisant des capteurs verticaux sur une petite surface et un forage maximal de 100 mètres de profondeur
  • Le captage vertical sur nappe phréatique

Pompe à chaleur et efficacité énergétique

Bien que les pompes à chaleur ne fonctionnent pas à l’énergie renouvelable, elles permettent une réduction de l’empreinte écologique de leurs utilisateurs. Certes, la pompe à chaleur nécessite de l’énergie électrique pour fonctionner mais celle-ci constitue seulement ¼  de l’énergie utilisée. L’énergie existante dans l’environnement, gratuite et illimitée est donc la principale source. De plus, la PAC restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme à l’ordre de 3 à 5 Kwh d’énergie restituée pour 1 kwh d’énergie consommée. En somme, elle permet de réaliser des économies d’énergie considérables.

Une pompe à chaleur électrique utilisée avec une isolation thermique optimale et un chauffe-eau économique est la solution pour avoir une maison basse consommation. Placez ces éléments dans une maison en bois équipée de panneaux photovoltaïques ou d’une éolienne et vous aurez une maison à énergie positive.